Damrau Tézier La Traviata, Bastille, 2014

La saison 2018-2019 de l'Opéra National de Paris est placée sous le signe d'un double anniversaire : les trois cent cinquante ans de l'Académie royale de musique et les trente ans de l'Opéra Bastille. Stéphane Lissner et son équipe ont mis les petits plats dans les grands pour célébrer dignement un tel événement.

L'opéra français sera mis à l'honneur cette saison. Une nouvelle production des Huguenots de Meyerbeer sera confiée à Andreas Kriegenburg pour ses débuts en France. Pour fêter dignement le retour de cette oeuvre sublime et emblématique du grand opéra à l'ONP après plus de 80 ans d'absence, une distribution d'exception a été réunie sous l'élégante baguette de Michele Mariotti. Byran Hymel (Raoul), Ermonela Jaho (Valentine), Nicolas Testé (Marcel), Karine Deshayes (Urbain) et bien d'autres entoureront Diana Damrau pour ses débuts en Marguerite de Valois. D'après son enregistrement d'"Ô beau pays de la Touraine" dans son récent récital consacré à Meyerbeer, on ne peut que se réjouir d'avance. Dans le cadre du cycle Berlioz dirigé par Philippe Jordan, Dmitri Tcherniakov signera une nouvelle production des Troyens. Stéphanie d'Oustrac et Elīna Garanča feront leurs débuts respectivement en Cassandre et en Didon. Nul doute que ces deux immenses mezzo sauront incarner avec passion ces deux héroïnes tragiques. Enfin, la Carmen de Calixto Bieito sera reprise avec Anita Rachvelishvili et Roberto Alagna.

Le belcanto italien sera également bien représenté. Vittorio Grigolo sera Nemorino dans une reprise de L'Elisire d'amore par Laurent Pelly. Le futur Don Pasquale de Michieletto sera repris avec Michele PertusiPretty Yende et Mariusz Kwiecien. Enfin, La Cenerentola par Gallienne sera de retour avec une distribution entièrement renouvelée : Marianne CrebassaLawrence Brownlee, Alessandro Corbelli...

L'opéra italien plus tardif se réduira à des oeuvres de Verdi et de Puccini. Mais avec quelles distributions et quelles productions ! Un nouveau Simon Boccanegra sera créé par Calixto Bieito pour permettre à Ludovic Tézier de faire ses débuts scéniques dans le rôle-titre. Maria Agresta sera sa fille Amelia. Roberto Alagna sera Otello aux côtés de la Desdemona d'Aleksandra Kurzak, Anja Harteros Leonora dans La Forza del DestinoLa Traviata sera très présente en 2018 et 2019. Il y aura d'abord une reprise de la production de Benoît Jacquot de septembre à décembre 2018. On pourra y voir plusieurs distributions d'où émergent Ermonela JahoAleksandra Kurzak, Charles Castronovo, Ludovic Tézier et Luca SalsiSimon Stone créera une nouvelle mise en scène pour septembre 2019. Pretty Yende y chantera sa première Violetta sous la baguette de Michele MariottiJonas Kaufmann sera Cavaradossi dans une reprise de la Tosca de Pierre Audi. Face à lui, les Tosca successives d'Anja HarterosSonya Yoncheva et Martina Serafin et le Scarpia de Luca Salsi.

L'opéra allemand sera représenté par trois spectacles. Philippe Jordan dirigera Tristan und Isolde dans la mise en scène de Peter Sellars. Martina SerafinEkaterina GubanovaRené Pape et Matthias Goerne constitueront une distribution de haute volée. Die Zauberflöte selon Robert Carsen sera reprise et une nouvelle production de Don Giovanni  viendra poursuivre le cycle Da Ponte initié en 2017 avec Così fan tutte.

Le doublé Iolanta/Casse-noisette imaginé par Techrniakov sera repris en mai 2019. L'opéra russe sera également représenté par une nouvelle Lady Macbeth de Mzensk et une reprise du Prince Igor.

Pour ce qui est du baroque, René Jacobs viendra diriger une rareté : Il Primo Omiccidio de Scarlatti. Les Indes Galantes seront présentées à l'Opéra Bastille (!) en septembre 2019 avec une jeune distribution française réunissant Sabine Devielhe, Florian Sempey, Stanislas de Barbeyrac et Alexandre Duhamel.

C'est donc une saison très équilibrée qui nous est proposée cette annnée par l'Opéra national de Paris. On ne peut que louer la forte présence d'artistes français montants (Marianne Crebassa, Sabine Devielhe...) et confirmés (Ludovic Tézier, Stéphane Degout, Stéphanie d'Oustrac, Karine Deshayes...).