jeudi 23 novembre 2017

Décès de Dmitri Hvorostovsky

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris hier matin la mort du bayrton russe Dmitri Hvorostovsky, emporté par la tumeur au cerveau qu'il combattait depuis deux ans et demi. Chanteur émérite invité sur les scènes les plus prestigieuses du monde, il avait commencé sa carrière dans les années 80, avec le rôle de Marullo (Rigoletto) dans l'opéra de sa ville natale, Krasnoïarsk, en Sibérie. Sa victoire au BBC Cardiff Singer of the World Competition l'avait propulsé sur la scène internationale en 1989. Il avait fait ses débuts à l'ouest dans La Dame de pique à l'opéra de Nice en 1989. Rapidemment, il s'était imposé sur les scènes les plus renommées du monde (Royal Opera House de Londres, Metropolitan Opera, Opéra National de Paris, Scala de Milan...) dans le rôle-titre d'Eugène Onéguine, entre autres.  Ces dernières années, Dmitri Hvorostovsky se consacrait essentiellement au répertoire verdien : Germont (La Traviata), Conte di Luna (Il Trovatore), Renato (Un ballo in Maschera), Posa (Don Carlo), Don Carlo (Ernani)... Ayant annoncé sa maladie en juin 2015, il avait dû réduire ses apparitions sur scènes. En automne 2015, il était cependant réapparu sur la scène du Met dans Il Trovatore aux côtés d'Anna Netrebko pour trois représentations qui lui avaient valu un accueil délirant du public et des critiques très chaleureuses. Le 10 novembre était sorti une intégrale de Rigoletto gravée en studio pour le label Delos où il chantait le rôle-titre aux côtés de Nadine Sierra. La voix de Dmitri Hvorostovsky était de celles qui emplissent la salle sans effort, dont le timbre est aussi homogène que la pâte vocale chaude et profonde. C'est un très grand artiste et une voix hors du commun que nous avons perdus.

Dmitri Hvorostovsky

Posté par Dilettanti à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :