Critique de MOZART

            Après une collaboration de plus de quinze ans avec la maison de disques DECCA, le ténor péruvien Juan Diego Flórez avait annoncé en 2016 la signature d’un contrat chez Sony Classical. Il inaugure cette nouvelle page de sa carrière discographique avec un récital entièrement consacré à Mozart. Jusqu’à aujourd’hui, le ténor péruvien n’a jamais chanté à la scène de rôle mozartien. En 1998, il avait gravé au disque le petit rôle de Marzio dans l’intégrale de Mitridate de Christophe Rousset aux côtés de Cecilia Bartoli et Natalie Dessay. Alors qu’il cherche maintenant à élargir son répertoire, autrefois résumé au belcanto, il revient  au compositeur autrichien, pour notre plus grand plaisir.

            A quarante ans passés, Juan Diego Flórez apporte à ce répertoire mozartien un timbre d’une jeunesse et d’une facilité déconcertante, un phrasé suave et délicat et un art de la vocalise insurpassable. Peu habitué à chanter en langue allemande,  la diction reste très travaillée et la conduite du souffle dans « Dies Bildnis ist bezaubernd schön » cisèle les phrases avec maestria. Le meilleur de ce récital se trouve cependant dans les pages en italien, notamment le redoutable « Fuor del mar » extrait d’Idomeneo où tant de ténors s’époumonent ou se résignent à effectuer des coupures regrettables. Ici, le roi de Crète torturé trouve en Juan Diego Flórez un interprète idéal : les vocalises sont magistrales, le personnage finement dessiné. On retrouve ces mêmes qualités dans les extraits d’Il re pastore et l’air « Se all’impero, amici Dei » extrait de La clemenza di Tito alliées à une vaillance et à un brillant dans le haut de la tessiture hautement appréciable. Les deux airs de Don Ottavio, extraits de Don Giovanni, permettent à Juan Diego Flórez de redorer le blason d’un rôle souvent fade, ici tout en délicatesse et douceur. Les variations proposées pendant la reprise d’ « Il moi tesoro intanto » sont la preuve d’un raffinement et d’une recherche artistiques poussés. Ce très beau récital se clôt sur un air de concert très incarné et techniquement irréprochable, résumé parfait de toutes les autres pages.

           

Mozart JDF Sony Classical 2017

MOZART

Juan Diego Flórez, ténor

Orchestra La Scintilla

Direction musicale : Riccardo Minasi

 

1.      « Fuor del mar » - Idomeneo

2.      « Dies Bildnis ist bezaubernd schön » - Die Zauberflöte

3.      «  Si spande al sole in faccia» - Il re pastore

4.      « Il moi tesoro intanto » - Don Giovanni

5.      « Del più sublime soglio » - La clemenza di Tito

6.      « Se all’impero, amici Dei » - La clemenza di Tito

7.      « Un aura amorosa» - Così fan tutte

8.      « Ich baue ganz auf deine Stärke » - Die Entführung aus dem Serail

9.      « Dalla sua pace » - Don Giovanni

10.  « Misero! O sogno… Aura che intorno spiri »

CD Sony Classical 2017